Kinésiologie et infertilité

Vouloir un enfant. Nous sommes programmés pour porter la vie et c’est pour beaucoup d’entre nous la suite logique. Mais pourquoi voulons-nous un enfant ? Parce c’est ce que l’on attend de nous ; parce cela nous permet d’exister, parce que cela nous donne une  reconnaissance sociale ou parce que l’on en ressent le besoin profond ?Quelle qu’en soit la raison quand on est confronté à l’impossibilité ou à la difficulté de procréer  la douleur est la même.

Il est cependant important de se poser la question car notre corps peut se bloquer s’il y a quelque chose de mal ajusté en nous. Il ne s’agit pas ici de se sentir coupable mais plutôt de comprendre que tout est en lien. Cela peut être une difficulté avec l’un de ces parents qui nous empêche d’avoir un enfant car inconsciemment on a peur de reproduire le même schéma parental ; ou l’un des partenaires se fait croire qu’il veut un enfant sans un profond désir.

La kinésiologie en interrogeant notre corps va nous permettre de voir ce qu’il nous dit ; ou on en est et faire ressortir les blocages inconscients. Elle va nous permettre d’aborder ce parcours en conscience libérer de nos nœuds intérieurs.

J’avais une patiente désespérée d’être célibataire à 40 ans et qui souhaitait un enfant. Intelligente, jolie elle n’avait aucune raison apparente de ne pas être en couple. Lors de sa dernière séance il est apparu qu’inconsciemment malgré tous ces efforts pour fonder une famille elle ne pensait pas mériter d’être aimer. Elle avait pourtant bénéficié de l’amour de ses parents mais certains événements de sa vie l’avait fait se sentir «  inacceptable ».Elle se mettait donc depuis toujours dans une posture qui lui permettait de réactiver cette blessure. Deux mois après elle rencontrait son compagnon et vient de donner naissance à une adorable petite fille.

En résumé la kinésiologie nous fait accéder aux informations enfouies dans la mémoire de notre corps et retrouver dans notre passé l’origine des blocages qui nous empêchent aujourd’hui l’accès à toutes nos ressources. Et l’on sait que concernant la maternité l’on en a bien besoin de nos ressources !!!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *